La sécheresse vaginale
28 Déc

La sécheresse vaginale est très fréquente chez les femmes. Il s’agit en fait d’une perturbation de l’équilibre de la flore vaginale. Celle-ci se manifeste sous forme de démangeaisons, d’irritations ou de brûlures. Lors d’un rapport sexuel, l’arrivée de sang par excitation entraîne normalement la lubrification. Mais parfois malgré l’excitation mentale, il ne se passe rien physiquement. Des facteurs physiques, chimiques ou encore psychologiques influencent le processus de lubrification du vagin. 

A quoi c’est dû ?

Lors de la lubrification, plusieurs mécanismes interviennent. Les glandes de Bartholin ou glandes vestibulaires majeures situées de part et d’autre de la vulve sécrètent quelques gouttes de sécrétion vaginale appelée cyprine. Cela a pour but de faciliter la pénétration en humidifiant les lèvres et l’orifice vaginal. Ce procédé s’accompagne du gonflement des parois du vagin par une augmentation du flux sanguin.

Quand la lubrification se montre insuffisante la pénétration devient désagréable, douloureuse (voire impossible pour les cas de vaginisme) et devient donc un obstacle à l’orgasme.

Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale?

La ménopause est la première cause d’apparition de sécheresse vaginale. En effet, la baisse importante de production d’hormones va entraîner un retard de la lubrification lors de l’excitation. 

Les infections urinaires et vaginales à répétition peuvent elles aussi provoquer des sécheresses vaginales.

Au-delà des causes physiques, certains médicaments perturbent l’équilibre de la flore vaginale :

  • les traitements contre l’hypertension, le diabète, ou les maladies coronaires
  • les traitements contre l’endométriose 
  • la thérapie pour le traitement du cancer du sein
  • les antidépresseurs ou anxiolytiques 

L’utilisation excessive de savons qui modifient le pH physiologique des parties intimes, peut être responsable d’une réduction de la lubrification vaginale tout comme l’abus d’alcool.

Enfin, l’équilibre de la flore vaginale dépend beaucoup de l’environnement psychologique : le stress, la fatigue et l’anxiété influencent le bon fonctionnement de la lubrification.

Comment y remédier ?

Afin d’éviter les sécheresses intimes passagères vous pouvez utiliser des crèmes, des gels lubrifiants ou des ovules qui améliorent l’hydratation du vagin et restaurent la fonction de la muqueuse.

A la ménopause, un traitement est conseillé afin de restaurer la lubrification naturelle altérée par la baisse de production d’oestrogènes.

Le dialogue et les préliminaires (si ce n’est pas trop inconfortable) sont toujours les bienvenus, ils permettent de vous sentir plus à l’aise et favorisent la lubrification du vagin. 

Si la douleur et les sécheresses persistent, parlez-en avec votre médecin ou votre gynécologue. 

Rejoignez nous sur l'application My S Life

Une application sécurisée pour échanger sur son expérience avec d’autres femmes

La boutique My S Life

Retrouvez tous nos produits et services partenaires en fonction de vos besoins.

Suivez-nous sur Instagram

Faites partie de
l’aventure My S Life

Pour recevoir de nos nouvelles, les derniers articles liées à la santé sexuelle ou en savoir plus sur les ateliers TupperSex, entrez votre email.