La congélation d’ovocytes : quelles sont les conditions ?
polype utérin
28 Fév

La congélation d’ovocytes est une méthode de préservation de la fertilité. Elle consiste à prélever des ovocytes après stimulation ovarienne ou pas, puis à les congeler dans de l’azote liquide à -196°C (technique de vitrification). Ainsi, ils seront conservés et destinés à une grossesse ultérieure.

Les modalités de la congélation d’ovocytes ont changé avec la loi relative à la bioéthique d’août 2021 (retrouvez notre article dédié aux nouvelles modalités de la PMA liés à la loi bioéthique en cliquant ici). la grande nouveauté : il n’y a pas besoin de raisons médicales. La conservation d’ovocytes n’a donc pas obligatoirement lieu dans le cadre d’une PMA. Il s’agit pour toutes les femmes de pouvoir préserver leur capital fertilité.

Parce que ça n’est pas facile à comprendre et que ça change souvent, on vous explique tout de A à Z !

Les conditions pour la congélation d’ovocytes en France

Avant août 2021, la congélation d’ovocytes était seulement autorisée pour motifs médicaux :

  • avant un traitement stérilisant en cas de cancer
  • lors d’un don d’ovocytes
  • lors d’une fécondation in vitro classique
  • pour prévenir de maladies à hauts risques d’infertilité comme une endométriose sévère par exemple
  • en cas de pathologies ovariennes
  • en cas de maladies génétiques ou chroniques

La seule condition pour un tel acte est maintenant l’âge. Le prélèvement des ovocytes doit être réalisé chez la femme entre son 29ème et 37ème anniversaire. Il est néanmoins fortement recommandé avant 35 ans car la réserve ovarienne et la qualité de l’ovocyte diminuent avec l’âge. En effet, « les chances de grossesse dépendent essentiellement de l’âge auquel les ovocytes ont été recueillis, au mieux avant 35 ans », préconise l’Académie nationale de Médecine dans un rapport de 2017. La femme pourra ensuite avoir accès à ses ovocytes jusqu’à 45 ans.

Seuls les établissements de santé publics et privés à but non lucratif peuvent accomplir cet acte. Désormais, il n’y a plus besoin du consentement du partenaire du donneur de gamète (qui sont les ovocytes chez la femme).

Toutefois, il demeure nécessaire de consentir par écrit pour la personne concernée par le prélèvement et la conservation. Au préalable, celle-ci reçoit des informations concernant les conditions, les limites et les suites du procédé.

La congélation d’ovocytes nécessite un consentement écrit. Pour plus d’informations sur la procédure, vous pouvez lire notre article en cliquant ici.

Pour en savoir plus : https://www.choice-fertilite.com/

Rejoignez nous sur l'application My S Life

Une application sécurisée pour échanger sur son expérience avec d’autres femmes

La boutique My S Life

Retrouvez tous nos produits et services partenaires en fonction de vos besoins.

Suivez-nous sur Instagram

Faites partie de
l’aventure My S Life

Pour recevoir de nos nouvelles, les derniers articles liées à la santé sexuelle ou en savoir plus sur les ateliers TupperSex, entrez votre email.