Le parcours de soin dans l’endométriose – part 3
21 Sep

Le rôle des médecines complémentaires

Les médecines complémentaires, aussi dites « alternatives » pour certaines, peuvent intervenir en complément au parcours de soins en cabinet et en établissement de santé. 

S’ouvrir à des thérapies individuelles, naturelles, permet d’obtenir des réponses de son organisme, et de son corps.  Elles constituent des solutions moins invasives, que vous pouvez adapter à votre rythme. Il n’existe pas de protocole, pas de posologie : c’est à vous de choisir ce qui vous convient. Leurs vertus sont multiples : soulager et/ou mieux gérer vos douleurs, limiter le stress et l’anxiété, apaiser votre corps et votre esprit, contribuer à retrouver une vie sexuelle plus épanouie, etc.  

Plusieurs médecines secondaires sont plébiscitées, reconnues par les patientes, dans le but de diminuer les maux du quotidien et de mieux vivre son endométriose telles que : 

  • La naturopathie : ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques, la naturopathie peut vous aider par différentes techniques : la nutrition et micronutrition, l’exercice physique, les techniques psycho-émotionnelles, la phytologie, l’hydrologie…  
  • La sophrologie : La sophrologie est une forme de thérapie brève (entre 8 et 12 séances à raison d’une séance par semaine) basée sur des exercices corporels, respiratoires et méditatifs. Elle permet d’harmoniser le quotidien, de diminuer le stress, les angoisses, la fatigue, le mal-être, les douleurs, mais également de retrouver un équilibre émotionnel, mental et corporel.
  • Le yoga, la méditation
  • L’acupuncture 
  • L’ostéopathie 
  • La sexothérapie
  • L’aromathérapie 

Toutes ces pratiques peuvent être exercées en compléments de traitements traditionnels, sous réserve de contre-indications par votre médecin, ou même seuls dans les cas où la douleur est peu intense. 

Conclusion 

Si le délai diagnostique de l’endométriose est encore beaucoup trop long pour les femmes, responsable des années d’errance, la sensibilisation et l’information sur la maladie tant pour les professionnels de santé que pour la société, ont pour objectif de le réduire. 

Au-delà du diagnostic nécessaire à l’accès à des soins adaptés, de profondes évolutions dans la prise en charge des femmes touchées par la maladie sont en cours. Le parcours de soins doit être envisagé et accompagné par une équipe pluridisciplinaire, et de façon holistique, selon les besoins et souhaits des patientes. Les thérapies et médecines douces trouvent aujourd’hui de plus en plus leur place dans le quotidien et ont un rôle important à jouer auprès des patientes atteintes d’endométriose, afin de soulager les douleurs et symptômes et limiter les répercussions de la maladie, afin d’améliorer leur qualité de vie et leur offrir une sexualité plus épanouie.

Co-rédigé et validé par le Pr Charles Chapron, Chef du service Gynécologie obstétrique II et médecine de la reproduction de l’Hôpital Cochin à Paris, co-fondateur de LUNA.

Rejoignez nous sur l'application My S Life

Une application sécurisée pour échanger sur son expérience avec d’autres femmes

La boutique My S Life

Retrouvez tous nos produits et services partenaires en fonction de vos besoins.

Suivez-nous sur Instagram

Faites partie de
l’aventure My S Life

Pour recevoir de nos nouvelles, les derniers articles liées à la santé sexuelle ou en savoir plus sur les ateliers TupperSex, entrez votre email.